Accueil  |  Contacts |  Plan du site |  Informations légales
Jeudi 14 Décembre 2017   

La commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Saint-Nicolas aujourd'hui
D'une surface de 925 hectares, Saint Nicolas de la Taille est une commune de plus de 1400 habitants, située en Seine-Maritime (département 76).
Sur le canton de Lillebonne, Saint Nicolas fait partie de la Communauté de Communes "Caux Vallée de Seine"
La commune a vu augmenter sa population depuis 1999, grâce notamment à sa situation géographique en région Haute-Normandie, mais aussi à la présence de nombreux services sur son territoire.

Cliquer pour agrandir  

De nombreux projets tels que la création d'une bibliothèque, la réhabilitation de la mairie, l'aménagement du centre-bourg, la réalisation d'une aire multi-services pour camping-cars, l'implantation d'un cabinet médical, permettent à la population de vivre dans une commune qui a su garder son caractère agricole et rural mais aussi développer une économie locale permettant à chaque habitant de trouver un cadre de vie à sa mesure.

 
Plan de la commune
Cliquer pour agrandir le plan de la commune
Sur le trajet du GR2, Saint Nicolas de la Taille est traversée par deux routes départementales perpendiculaires qui donnent une forme triangulaire à ce village :
CD 81 (ancienne voie romaine) reliant Lillebonne au Havre,
CD 17 dite "Grande rue" reliant Bolbec au Pont de Tancarville,


Cliquer sur les photos pour les agrandir
Photo satellite
Cliquer pour agrandir la photo satellite
Ainsi la présence de nombreux commerces tels qu'une boulangerie-pâtisserie, une épicerie, mais aussi d'un service de toilettage, de taxi, d'un garage automobile et tout récemment d'un salon de coiffure, font de Saint Nicolas de la Taille un pôle dynamique et vivant.
La qualité de vie dans cet environnement rural classé au Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande, ainsi que les nombreuses activités associatives qui animent la commune, sont autant d'atouts pour les habitants de Saint Nicolas de la Taille.
 
     
Histoire de la commune
La commune, auparavant chef-lieu de canton, est le résultat de défrichements survenus au cours du XIIème siècle. Les moines de l'Abbaye du Valasse, alors récente, participent à de nombreux défrichements au sein de la forêt de Lillebonne, le long de l'ancienne voie romaine liant Juliobona (l'actuelle Lillebonne) à Caracotinum (l'actuel Harfleur). La première mention de la commune remonte au XIIIème siècle "Sanctus Nicholaus ". Les défrichements donnèrent certainement le qualitatif de " Taille ". Les principaux édifices de la commune sont les témoins de son histoire. Ainsi, le Manoir des Rhames remontant au XVIIème rappelle la lignée des seigneurs des Rhames. L'église, la plus importante du canton, et le presbytère ont quant à eux été édifiés au XVIIIème. A la fin du XIXème siècle, les travaux d'aménagement de la Seine et l'exploitation des carrières pour la construction de digues engendrent un dynamisme démographique et économique.  
A l'époque gallo-romaine, un camp, dit du Catelier, s'étend sur près de 1,5 ha, au promontoire de Boudeville, à l'extrémité sud du village actuel. Cet oppidum possède deux protections naturelles : la Seine au sud, et le vallon du vivier de Tancarville à l'ouest. Au nord et à l'est, des fossés, qui peuvent encore se deviner aujourd'hui, complètent cette protection.
Sa position est particulièrement intéressante pour le peuple gaulois des Calètes, qui s'en servent comme d'un poste d'observation afin de contrôler la Seine. La Pierre Gant, détruite au début du XXème siècle, leur aurait notamment servi de phare.
Cliquer pour agrandir  
Au début du XIIIème siècle, le site de Saint-Nicolas-de-la-Taille appartient au comte de Boulogne Renaud de Dammartin. Mais celui-ci, allié à l'empereur Othon IV, est vaincu en 1214, dans la guerre qui oppose ce dernier au roi de France Philippe Auguste à Bouvines. Le roi Philippe confisque les terres de Renaud de Dammartin et les donne à son fils Philippe Hurepel.
Le cheminement exact de la propriété de la paroisse de Saint-Nicolas-de-la-Taille est mal connu. Cependant, à la suite de diverses successions, elle revient à la Maison d'Harcourt via le comté de Lillebonne.
 
De 1754 à 1759, l'église de Saint-Nicolas-de-la-Taille est reconstruite, à la suite de la décision du curé de la paroisse, Pierre Halbout. Le 14 décembre 1789, l'assemblée constituante instituée à la suite de la Révolution française vote la loi mettant en place la municipalité, dans le cadre de sa réforme administrative. La paroisse de Saint-Nicolas-de-la-Taille disparaît alors et laisse la place à la commune du même nom. La loi du 22 décembre 1789 définit le canton et Saint-Nicolas-de-la-Taille devient chef-lieu de canton en février 1790.
Cependant, pour rompre définitivement avec la féodalité et tout ce qui pourrait en être issu, l'assemblée constituante demande aux communes, via la décision du 20-23 juin 1790, de modifier leurs noms. Ainsi, en septembre 1793, le nom officiel de Saint-Nicolas-de-la-Taille devient Pierre-Gant-sur-Seine ; pourtant, nombre de documents de cette époque, conservés dans les archives de la commune, la désignent toujours sous son nom usuel.